#MISSINGTYPE – Tous les héros ne portent pas une cape

Le 14 juin, le monde entier rend honneur à un héros du quotidien. Un héros très discret, sans superpouvoirs, sans cape, qui ne sait ni voler et n’est en rien invincible. Et pourtant, il sauve des vies. Qui est ce héros ? Son nom : Le donneur de sang. Rencontre. 

Laurent Probst, 58 ans, est un donneur de sang méritant bien connu de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Pendant 35 ans, il s’est rendu régulièrement au Centre de Transfusion sanguine (CTS) à Luxembourg-Ville pour faire un don de ce qu’il y a de plus vital : Le sang. Un engagement qui lui a valu la Médaille du Mérite en argent de la Croix-Rouge, décernée par Son Altesse Royale Grande-Duchesse Maria Teresa lors d’une cérémonie qu’il garde en bon souvenir.

« Le don du sang constitue pour moi un geste extrêmement noble. Cela ne prend pas beaucoup de temps, ça ne fait pas mal, et surtout le donneur peut être certain d’avoir fait quelque chose de bien, d’avoir aidé une personne malade ou en danger vital, et cela n’a pas de prix ! » Pas moins de 59 mois, Laurent s’est installé dans les fauteuils du CTS. Un chiffre qu’il aurait bien aimé encore arrondir. « Malheureusement je ne pourrai plus faire de don dans l’avenir à cause d’un problème du cœur. Néanmoins je suis fier d’avoir pu servir pendant toutes ces années les personnes malades et sauver peut-être l’une ou l’autre vie. Selon les statistiques, la probabilité d’avoir besoin au moins une fois dans la vie d’une transfusion sanguine est de 70 %. J’estime qu’il relève de ma responsabilité civile d’y mettre du mien pour aider les gens dans le besoin. »

Laurent n’est pas seul. En 2018, le pays comptait 13 697 donneurs de sang. Avec chaque goutte de sang, ils sauvent des vies ou améliorent les conditions d’existence de personnes malades. Sans eux, il n’aurait pas de transfusion et certains traitements seraient simplement impossibles. La mission du Centre de Transfusion sanguine de la Croix-Rouge est d’assurer aux patients des établissements de santé luxembourgeois, les produits sanguins nécessaires selon le principe d’autosuffisance nationale. Et pour cela, le CTS a besoin d’environ 120 dons de sang par jour.

Chaque année, le 14 juin, les pays du monde entier célèbrent la Journée mondiale du donneur de sang. La manifestation permet de remercier les donneurs de sang volontaires du geste salvateur qu’ils font en donnant leur sang. Cactus, partenaire de la Croix-Rouge luxembourgeoise, soutient la campagne « Missing Type » afin de sensibiliser à l’importance du don du sang. Pour cela Cactus a supprimé le « a » sur la couverture du dépliant Cactus Week de cette semaine. Cette lettre est aussi indispensable à la bonne compréhension du mot « Cactus » qu’un don du sang du groupe « A » l’est à la survie d’une personne malade ou en danger vital. Si tant de personnes au Luxembourg sont encore parmi nous aujourd’hui, c’est grâce à ces héros du quotidien.

Devenez-vous aussi un héros pour quelqu’un.

Où peut-on donner son sang au Luxembourg ?

On peut donner son sang au Centre de Transfusion sanguine (à Luxembourg-ville, près du Glacis), mais également lors de collectes externes organisées régulièrement à travers le pays (Bettembourg, Echternach, Clervaux, Esch-sur-Alzette, Differdange, Ettelbruck, Dudelange, Grevenmacher, Rédange-sur-Attert et Wiltz). Le calendrier de ces collectes est disponible en ligne sur le site internet de la Croix-Rouge (www.croix-rouge.lu).

Un don du sang, c’est rapide

Entre l’arrivée au Centre de Transfusion sanguine et la fin du don de sang, le durée moyenne est de 34 minutes. Et après, on vous offre une collation… Il est possible de donner son plasma ou ses plaquettes plutôt que le « sang total ». Les appareils et les conditions de collecte sont alors différents. Le don de plasma se fait sur rendez-vous et le prélèvement dure environ 45 minutes.