L’hiver – entre magie de Noël et survie

« Maman regarde ! Je veux ça de Saint Nicolas ! », peut-on entendre dans les rayons de jouets du pays. Elle est belle cette période qui précède les festivités de fin d’année : les marchés de Noël qui rassemblent les foules, les chants de Noël sur les places publiques, les décorations de Noël et les lumières qui ornent les allées. Grands et petits se laissent emporter par cette magie qui nous émerveille d’année en année depuis notre enfance.

Or, la réalité est tout autre pour des milliers d’enfants. Ceux-ci n’ont jamais connu cadeaux et chocolats chauds bien emmitouflés dans leurs vêtements d’hiver.

Les conflits armés dans les pays en guerre ont forcé des milliers de familles à fuir avec très peu ou rien. Bon nombre de ces enfants ont perdu des années précieuses de leur vie, des années durant lesquelles ils auraient dû jouer, rire, et apprendre. Or, la situation politique a fait que leur quotidien est marqué par le danger, l’angoisse et l’insécurité. Et maintenant, en cette période d’hiver, les températures glaciales constituent un danger supplémentaire. Tempêtes et chutes de neige détériorent la situation des familles et des enfants, dont certains sont devenus orphelins.

L’UNICEF s’engage d’année en année à fournir des vêtements chauds, des couvertures thermiques et du chauffage pour l’hiver à plus de 1,3 millions d’enfants. Leur priorité est d’atteindre les plus vulnérables, y compris les plus jeunes, les plus pauvres et ceux qui vivent dans des régions assiégées ou difficiles à atteindre.

Paul Heber, chargé de communication auprès d’UNICEF-Luxembourg, explique : « Beaucoup d’enfants vivent dans des tentes dans des camps provisoires, alors que des tempêtes de neige balayent le pays. Souvent les enfants sont en mauvaise santé, affaiblis par la malnutrition et le manque de soins médicaux. Pour ces enfants, le froid constitue un danger vital et leur survie dépend des aides qu’on leur apporte. L’hypothermie et les infections respiratoires sont des menaces sérieuses car si elles ne sont pas traitées, des enfants vont mourir. »

Du 27 novembre au 9 décembre, soutenons l’UNICEF dans sa campagne « Wanteraktioun » par un don grâce aux points de la carte client Cactus ou par le biais des cartes codes-barres disponibles à l’entrée des magasins Cactus.

Soyons solidaires envers les plus vulnérables et permettons à ces enfants d’être au chaud cet hiver.
Merci pour votre générosité, les enfants syriens ont plus que jamais besoin de vous !

Avec 5 euros vous offrez une couverture thermique.
Avec 12 euros vous permettez à un enfant d’obtenir une paire de bottes.

Pour plus d’informations visitez le site www.unicef.lu


Source photo: Unicef