Les chartes de qualité de la Moselle luxembourgeoise – Ces sacrifices qui donnent de grands vins

L’initiative d’instaurer une charte de qualité pour les vins luxembourgeois remonte à l’année 1988, quand les dirigeants de quelques domaines et caves de renom se sont donné un cahier des charges pour favouriser la production de vins d’exception, des crus qui ressortiraient de leur gamme traditionnelle.

Ainsi est née la charte Domaine et Tradition, à laquelle auraient en principe pu adhérer d’autres domaines, alors que pour différentes raisons, le cercle des producteurs « D&T » devait rester assez restreint.

A l’époque, il fallait oser sacrifier des raisins pour contrôler et baisser les rendements à l’hectare. Car une «bonne année viticole» était plutôt synonyme d’un rendement important, et moins d’une recherche poussée en faveur de la qualité des raisins. Rapidement, les vins Domaine et Tradition furent considérés comme fleurons de la viticulture mosellane. Encore aujourd’hui, les maisons pionnières sont restées fidèles à leur charte.

C’est en 2007 que les vignerons indépendants lancèrent leur propre charte, appelée aujourd’hui Charta Luxembourg, et qui réunit un nombre plus ou moins important de viticulteurs, selon les aléas et les réussites du millésime. Appliquant des critères sévères, et imposant une suite de contrôles sur le terrain et des dégustations à l’aveugle, la charte des vignerons indépendants a elle aussi boosté la qualité non seulement des vins de charte, mais aussi la qualité d’autres vins produits par ces mêmes vignerons.

Une charte transfrontalière en hommage à l’accord de Schengen

Enfin, une année plus tard, les viticulteurs de la coopérative Domaines Vinsmoselle et des producteurs-négociants luxembourgeois se sont réunis avec des collègues de la Moselle française et allemande, pour créer la première charte transfrontalière du monde, la Charta Schengen Prestige. Le millésime 2008 était le premier à se soumettre à la nouvelle charte, dont le cahier des charges fut adopté par les Domaines Vinsmoselle, le négoce luxembourgeois, le syndicat des producteurs de Sarre et le syndicat des vignerons de Moselle française. Les critères se rapprochent de ceux de la charte des vignerons indépendants, à quelques nuances près…

Pourquoi une charte se référant à Schengen? Tout simplement, parce que le nom de la localité située aux trois frontières est connu au monde entier, Schengen étant synonyme et symbole des frontières ouvertes, de la libre circulation et du marché unitaire. C’est ici, à bord d’un bateau touristique, que l’accord avait été signé en 1985.

Rien de plus conséquent donc de conférer le nom de Schengen à la nouvelle charte, en 2008. D’ailleurs, à l’époque, la commune de Remerschen venait de prendre la décision de devenir « Commune de Schengen », ce qui a évidemment conforté les initiateurs de la nouvelle charte, et notamment Constant Infalt, l’ancien directeur des Domaines Vinsmoselle qui était l’une des forces vives les plus ferventes à défendre l’idée de la charte transfrontalière.

Avec le millésime 2017, la Charta Schengen Prestige en est à son 10e millésime. Si les producteurs de la Moselle française ont eu du mal à suivre le rythme de la charte, et que quelques changements sont survenus du côté allemand au fil des années, les producteurs luxembourgeois n’ont éprouvé aucun mal à assumer leur responsabilité et de produire régulièrement de grands crus même dans des années moins généreuses.

Auxerrois Charta Schengen Prestige 2017 des Domaines Vinsmoselle

Ainsi, le millésime 2017, difficile à gérer puisque la météo n’était pas vraiment clémente, a donné de très bons vins dans la gamme de la charte. Comme cet excellent Auxerrois 2017 Charta Schengen Prestige des Domaines Vinsmoselle, qui, à l’image de l’immense Pinot Blanc 2017 produit sous le même label, ravira les palais.

Cépage typiquement luxembourgeois, qui rencontre dans nos climats des conditions idéales pour s’exprimer pleinement, l’auxerrois, d’origine bourguignonne, a l‘avantage d’être à la fois aromatique, légèrement minéral et gras, onctueux, complexe. Il réussit dans la majorité des millésimes, et le 2017 lui a conféré une fraîcheur fruitée qui prolonge le plaisir gustatif.

D’une belle ampleur, cet excellent Auxerrois Charta Schengen Prestige 2017 sera séduisant comme apéritif, mais il accompagnera aussi les viandes blanches, les crustacés en sauce et les fromages doux. Une excellente bouteille que l’on pourra garder longtemps, l’auxerrois se prêtant tout naturellement à une longue garde.

Avec les vins de la Charta Schengen Prestige, mais aussi avec d’autres produits comme, pour ne citer que ces deux exemples, les crus provenant de Vieilles Vignes ou la série des vins de terroir avec des notes boisés – les deux gammes incluant un auxerrois -, les vignerons inspirés des Domaines Vinsmoselle soulignent leur volonté de produire des vins reflétant les meilleures propriétés des terroirs situés entre Schengen et Wasserbillig.

Découvrez l’expert Claude François et son guide des vins et crémants luxembourgeois sous forme d’une application mobile.