Les bienfaits de tris sélectifs et manuels – Pinot Gris Coteaux de Schengen 2017

A l’aube du printemps, les amateurs de vins luxembourgeois attendent déjà avec impatience les premiers flacons du millésime 2018, exceptionnel par les conditions climatiques qui l’ont généré, les taux de glycérine et d’alcool qui en sont la conséquence directe ainsi que par des goûts extrêmement concentrés et fruités.

Mais, patience est requise, et l’évolution du 2018 devra être attendue en bouteille, comme c’est le cas pour tous les autres millésimes. Et il n’est pas écrit que le 2018 sera une réussite générale. Patience, donc !

De belles réussites dans le millésime 2017

Surtout: n’oublions pas les millésimes antérieurs qui ont l’avantage d’une évolution plus longue. Et intéressons-nous au millésime 2017 qui pour les viticulteurs était tout sauf facile – mais qui ne manque pas de réussites.

La météo n’était pas vraiment clémente pour les vignes: un été humide et pas très ensoleillé, et surtout une arrière-saison qui compromettait la maturité saine de l’un ou l’autre cépage… Ainsi, à certaines périodes, le temps humide et des nuits trop chaudes ont favorisé le développement de pourriture sur les baies. Le pinot gris, cépage assez précoce, est très sensible à cette pourriture, contrairement au riesling par exemple dont les peaux sont plus denses.

Des tris drastiques

Dans ces conditions, des tris drastiques s’imposent, et il ne fallait pas récolter trop tard. Le tri des raisins permet en général de ne garder que les bonnes graines, non affectées par la pourriture dite grise. Les équipes de vendange doivent éliminer les baies indésirables qui risquent non seulement d’altérer le goût du vin mais de compromettre son évolution en bouteille.

Les conséquences d’un mauvais tri peuvent être graves. La pourriture grise se disperse dans les moûts et entraîne un phénomène d’oxydation. Alors que la pourriture acide est une contamination bactérienne qui génère une acidité volatile élevée et perceptible.

Le Pinot Gris Coteaux de Schengen 2017 du Domaine Häremillen

Le millésime 2017 demandait donc une application particulière. Encore faut-il savoir trier convenablement, et l’une des principales tâches d’un viticulteur est de suivre de près la qualité des tris de ses vendangeurs.

Le Domaine Häremillen de Ehnen applique pour chacun de ces vins des tris très sévères, et dans tous les millésimes.

Le Pinot Gris Coteaux de Schengen 2017, comme tous les pinots gris 2017 du domaine, illustre à merveille les bienfaits d’un tri sélectif effectué manuellement. Point de goût de champignon dans ce pinot gris, pur et au fruit distinct. Il provient de différents terroirs de la région de Wormeldange et de Ahn, et ainsi il est labellisé Coteaux de Wormeldange, et il a été classé Grand Premier Cru. Avec ses 9 grammes de sucre résiduel et 7 grammes d’acidité (par litre), ce pinot gris est d’un bel équilibre.

Le Pinot Gris Coteaux de Schengen du Domaine Häremillen est une exclusivité Cactus dans tous les millésimes.

Découvrez l’expert Claude François et son guide des vins et crémants luxembourgeois sous forme d’une application mobile.