Le bio par conviction et avec détermination

Le domaine Krier-Bisenius à Bech-Kleinmacher fait partie de ces propriétés qui s’adonnent depuis de nombreuses générations à la vigne – concrètement, l’histoire remonte à plus de 300 ans, et Jean-Paul Krier occupe aujourd’hui les murs de la propriété familiale d’antan.

Vigneron inspiré, il a investi, avant même l’introduction des Crémants en 1991, avec son collègue Jemp Stronck de Greiveldange dans leur première batterie de dégorgement des vins mousseux, instrument qui depuis est mis à la disposition de leurs confrères. Jean-Paul Krier est aussi l’un des pionniers des vins de charte des vignerons indépendants.

Conversion bio déclenchée en 2013

Cependant, au début des années 10, Jean-Paul avait atteint une phase de doute dans sa vie de vigneron. Il savait qu’il devait revoir sa philosophie, sa manière de faire. Inspiré par d’autres collègues, dont son cousin Guy Krier du Domaine Krier-Welbes à Ellange-Gare, il prit la décision en 2012 de convertir ses vignes et sa production en bio. „Au fil des années, la viticulture conventionnelle était devenue de plus en plus ennuyeuse pour moi et je cherchais un défi“, confie le vigneron qui avait déjà utilisé des engrais organiques. Et comme il avait déjà changé certaines choses dans l’entreprise, ce n’était qu’un petit pas pour passer complètement à l’agriculture biologique.

Depuis le millésime 2016, après les trois années de conversion, les vins seront certifiés biologiques. Jean-Paul Krier estime que ses vins „sont devenus beaucoup plus minéraux en raison de la culture du sol dans la zone intermédiaire de la vigne“. Il explique que les plantes d’engrais verts ont des racines jusqu’à deux mètres de profondeur: „L’eau de pluie pénètre donc beaucoup plus rapidement et beaucoup plus profondément dans le sol“.

Des vins fidèles à leurs climats

Jean-Paul Krier propose des vins provenant de différents terroirs de Bech-Kleinmacher, Remich, Wellenstein, Schwebsange et aussi de Wintrange. Il fait très attention à préserver les typicités de ces climats: „L’état du sol change souvent très rapidement d’une couche à l’autre. Dans certains endroits, nous avons plus de Keuper (marnes), dans d’autres une plus grande proportion d’argile. Chaque terroir produit ses propres arômes. Je ne pense pas que ces arômes doivent être mélangés. Parce que les pinot gris des sites de Felsberg et de Foulschette ont un goût différent, même dans leur jeune stade, et ils se développent très différemment“.

Cactus a le privilège de proposer une exclusivité du Domaine Krier-Bisenius, le Pinot Gris Grand Premier Cru 2017, un vin gouleyant et bien frais qui donc n’est disponible que chez Cactus.