L’asperge, le légume incontournable du printemps !

L’asperge commence seulement à se démocratiser au début du 19e siècle, moment où les cultures se répandent. Avant, elle était considérée comme un produit de luxe et était de ce fait consommée seulement par les plus fortunés.

Blanche, violette ou verte, l’asperge est un délice de printemps à ne pas manquer ! La couleur de l’asperge ne dépend pas de la variété mais du mode de culture et plus particulièrement de sa durée d’exposition au soleil avant d’être cueillie.

L’asperge blanche est récoltée dès que la pointe dépasse la terre. Son goût est fin et délicat. L’asperge violette est récoltée une fois sortie de quelques centimètres. Comme elle a été exposée davantage au soleil, elle est un peu plus fruitée. Finalement, l’asperge verte est cueillie lorsqu’elle mesure une quinzaine de centimètres. Son goût est prononcé. Pour lui faire conserver sa tendresse, elle est protégée dès sa sortie de terre par un petit tunnel plastique.

Riche en potassium, magnésium et en vitamines, ce légume apporte de nombreux bienfaits au corps humain. Vue sa teneur faible en calories, elle se prête également bien dans le cadre d’un régime alimentaire.

Pour bien choisir vos asperges, respectez les critères suivants : la tige doit être droite, lisse et ferme. Le bourgeon doit avoir des écailles serrées et le talon être légèrement brillant et humide. Pour les asperges vertes, vérifiez qu’elles soient colorées sur les trois quarts de la longueur.

En botte, elles se conservent jusqu’à 3 jours dans le bac à légumes du frigo. Pour conserver les saveurs, emballez-les dans un linge, les pointes vers le haut. Une fois cuites, évitez de les garder au frais, sinon elles perdent leur goût.

L’asperge se mange surtout avec des vinaigrettes ou une sauce hollandaise, mais elle se marie également très bien avec les œufs, les viandes blanches, les fromages ou en salades. Elle se déguste également à merveille en gratin, dans une quiche ou en velouté.