La famille Clasen et les Caves Bernard-Massard

Le Clos des Rochers, un joyau de la famille Clasen. La société Bernard-Massard a été fondée en 1921, et fêtera donc bientôt son centenaire. La maison a été créée par Jean Bernard qui, en s’appuyant sur son expérience acquise en Champagne, se lança dans la production de vins mousseux à la Moselle luxembourgeoise.

Soutenu par quelques passionnés luxembourgeois et belges, dont la famille Clasen, il construisit une cave moderne à Grevenmacher. Il la baptisa Bernard-Massard, en empruntant son nom de famille et de celui de son épouse. Jean planta de nouvelles vignes et regroupa des vignobles dispersés, y compris les parcelles du Clos des Rochers, une propriété que le docteur Frédéric Clasen avait acquise à la fin du 19e siècle…

Dirigée par Jean Bernard-Massard jusqu’à son décès en 1923, les destinées de l’entreprise furent prises en main par la famille Clasen, déjà actionnaire dans le groupe. Bernard Clasen, avocat au Luxembourg, se chargea de la direction, avant que Joseph, le frère de Bernard, prenne la relève. Suivirent André Clasen et Carlo Clasen, fils de Joseph.

Au début des années 50, l’économie rencontra une période difficile et Carlo Clasen dut vendre des vignobles dont les parcelles du Clos des Rochers. Mais finalement, dans les années 80, ces parcelles idéalement situées à Grevenmacher ont pu être réintégrées dans le patrimoine familial.

Depuis 1982, le vignoble du Clos des Rochers a été progressivement étendu pour couvrir aujourd’hui près de 20 hectares de vignes réparties sur les communes de Grevenmacher, Ahn et Wormeldange. Un véritable fleuron familial que Hubert Clasen, le fils de Carlo, et son fils Antoine honorent aujourd’hui avec fierté.

Les vins de ce domaine très réputé sont fins, élégants et minéraux, et les crémants font partie des meilleurs du Luxembourg, avec en tête de liste la cuvée Dr. Frédéric Clasen, exceptionnelle.

Les vins tranquilles sont élevés le plus naturellement que possible, pour préserver la minéralité innée aux sols. Et les vins sont secs, gastronomiques. Ainsi, le Pinot Blanc Wäibour 2017 Clos des Rochers reflète cette authenticité du terroir, déclinant la pierre à fusil et un joli côté fumé. Le millésime a généré des vins très frais, aux notes d’ agrumes mûrs. Une bouteille que l’on pourra approcher déjà maintenant mais qui se gardera encore quelques années, le pinot blanc étant de toute façon l’un des cépages qui défient le temps avec grâce.

Découvrez l’expert Claude François et son guide des vins et crémants luxembourgeois sous forme d’une application mobile.