Domaine Henri Ruppert – Le domaine qui trône sur le Markusberg

Attrape-regards attirant résidents et touristes, il domine le coteau du Markusberg par son aspect futuriste: le Domaine Henri Ruppert n’est vraiment pas à rater! Dessiné par François Valentiny, architecte de renommée internationale, le bâtiment est non seulement une prouesse technique, mais aussi un haut-lieu de la viticulture luxembourgeoise: De nombreux vins et crémants produits par le vigneron Henri Ruppert figurent parmi l’élite.

De la cave familiale au domaine réputé

Quinquagénaire aujourd’hui, Henri Ruppert a repris l’entreprise familiale en 1990. A l’époque, le patrimoine ne comptait que trois hectares de vignes, avec principalement de l’elbling et de rivaner, et un peu de riesling. La modeste cave familiale était adjacente à la station-service de ses parents, à Schengen, mais cela n’a pas découragé le jeune homme. Vigneron, économiste et technicien viticole de formation, il a peu à peu ajouté d’autres cépages et commencé à effectuer plusieurs tris lors des vendanges, chose rare ces temps-là.

Depuis toujours, Ruppert a joué la carte des petits rendements et de la maturité aussi parfaite que possible des raisins. Ainsi, il a rapidement introduit sa «Sélection 12», des vins produits à partir de rendements relativement faibles. C’est en 2006 que Henri Ruppert a ajouté des crus labellisés sous le nom des différents vignobles, et qui proviennent de rendements encore plus bas.

Domaine moderne aux atouts touristiques

Henri Ruppert était aussi l’un des premiers vignerons à appliquer des prix plus élevés pour des vins à rendements bas – économiquement, cela fait évidemment du sens, car des vins à rendements bas ne sont pas seulement plus concentrés et de meilleure qualité, mais la quantité en bouteilles est largement inférieure. Il a fallu un certain temps pour convaincre les clients, mais Henri Ruppert l’a réussi et le succès s’en est ressenti.

La demande dépassant l’offre, il fallait trouver une solution durable. Quoi de plus logique que d’installer la nouvelle cave dans le Markusberg où Henri Ruppert possède des vignes? Un projet inouï qui a donc abouti avec le concours de l’architecte Valentiny.

La mise en service de ses nouvelles installations comme le pressurage par gravité, la thermorégulation et un parc de barriques, et aussi des techniques de vinification adaptées ont permis à Ruppert de concrétiser ses visions. Mais afin de financer les installations à long terme, Ruppert a dû multiplier le nombre de ses vignes par trois: Aujourd’hui, le Domaine Henri Ruppert dispose d’environ 20 hectares, alors que son parc de vignes ne compatit que 6,5 hectares en 2008. Le domaine est aujourd’hui l’un des plus grands producteurs privés du pays.

Le domaine profite aussi d’une chouette taverne qui offre une vue magnifique sur la Moselle et à l’intérieur sur le parc des barriques, une terrasse adjacente et une plus grande salle de banquet qui est installée au niveau du chemin menant vers le «Markustuerm», point d’attrait touristique. Cette salle est conçue pour des groupes plus nombreux, et offre aussi une vue splendide sur la Vallée de la Moselle et le «Dräilännereck», au croisement des trois pays.

Des vins d’exception

Tout cela au service des vins et crémants de Henri Ruppert, ce célibataire qui se dédie à la vigne, à la viticulture et aux autres besognes que son domaine impose. Il fait aussi partie de ces vignerons de la nouvelle école qui ne craignent pas la nouveauté. Cépages insolites comme le merlot ou le gamay, vinification en barriques neuves de pinots noirs dignes de beaux crus de Bourgogne («Ma Tâche», un petit clin d’œil vers la Côte d’Or), crémants très bruts dégorgés après longue fermentation, crus d’exception comme le Riesling Quartz…

Disponible chez Cactus : Eidex Rosé….

Et depuis quelque temps, Henri Ruppert propose également des vins d’assemblage, comme les deux vins « Eidex » en rosé et blanc. Le rosé est composé de pinot noir, d’elbling rouge, de «blaufränkisch» (lemberger, franconien noir), de gamay et de merlot.

…. et Eidex Blanc, un savoureux vin d’assemblage blanc

Cactus propose ce rosé gouleyant du millésime 2018 dans ses magasins, ainsi que son pair en blanc. Composé des cépages classiques rivaner et pinot blanc, avec une ajoute de riesling, Eidex Blanc 2018 est un vin au nez d’amande, de miel et de poire, très fruité et agréable dès l’entrée en bouche, avec les notes de muscat qui proviennent du rivaner et ce joli goût de poire et de mirabelle que l’on doit au pinot blanc, cépage qui a profité pleinement du soleil dans ce millésime. Et le riesling ajoute un peu de nervosité et d’acidité. Un vin d’assemblage très réussi, à boire à l’apéritif, à la terrasse, entre copains… D’ailleurs, la contre-étiquette apposé au dos de la bouteille indique que le vin est «une invitation aux bons repas conviviaux qui évoquent la fête, et que l’on déguste en bonne compagnie». Une invitation que l’on accepte volontiers.

Découvrez l’expert Claude François et son guide des vins et crémants luxembourgeois sous forme d’une application mobile.