Comment mettre en place de bonnes habitudes qui durent

Nous sommes nombreux à entamer la nouvelle année avec la ferme intention de réaliser un nouvel objectif et de nous améliorer dans l’un ou l’autre domaine. L’une des résolutions de Nouvel An les plus répandues est de manger plus sainement ; pourtant, nous connaissons tous au moins une personne qui est retombée dans ses anciens travers avant même la fin du mois de janvier. Peut-être en avez-vous vous-même fait l’expérience ? Quelle en est la raison et pourquoi est-il si difficile de suivre une alimentation saine ? La réponse se trouve peut-être dans nos habitudes.

Une habitude est un acte automatique de notre cerveau créé pour lui épargner de l’énergie. Nous opérons nos choix habituels inconsciemment, sans avoir à nous remémorer activement ce que nous avons appris ou décidé. La conduite en est un parfait exemple. Vous vous rappelez sans doute les difficultés que vous aviez à apprendre à conduire : vous étiez tellement concentré sur ce que vous faisiez qu’il vous était impossible de porter votre attention sur autre chose. La raison en est que l’acquisition d’une nouvelle habitude sollicite votre cerveau conscient, qui nécessite beaucoup d’énergie. Dès que le cerveau enregistre les étapes requises pour conduire, il automatise cette action pour ménager ses efforts. C’est à partir de ce moment-là que vous pouvez parler aux autres occupants du véhicule, chanter ou même être tellement plongé dans vos pensées que vous ne vous rappellerez pas vraiment comment vous êtes arrivé à destination. C’est le pouvoir de notre subconscient, qui a la responsabilité de faire fonctionner nos programmes habituels.

Pour changer une habitude, vous devez prendre conscience de son existence. Dans le cas d’une alimentation saine, vous devez comprendre comment une habitude fonctionne, puis décider consciemment de la changer.

Une habitude peut être déclenchée par différents facteurs. L’heure en est un : tous les jours à 15h, par exemple, vous avez la mauvaise habitude de manger un encas sucré. Votre cerveau reçoit un signal (il est 15h et je suis en train de travailler), perçoit une envie (j’ai besoin de quelque chose de sucré) et enclenche une routine (se rendre à la cantine ou au distributeur automatique pour aller chercher votre friandise). Après la première bouchée, vous éprouvez une sensation de récompense (je me suis levé de mon siège de bureau, je me sens validé, je suis rassasié, etc.).

Il vaut la peine de s’intéresser à ces différentes phases d’une habitude, car c’est en en prenant conscience que nous disposerons des moyens de la changer.

Imaginons que vous souhaitez changer votre habitude de manger des friandises tous les après-midis. Comment procéderiez-vous ? La clé pour réussir son changement d’habitude consiste à modifier la routine (en l’occurrence se rendre à la cantine ou au distributeur automatique pour acheter un encas). Le signal, l’envie et la récompense demeurent inchangés. Cela signifie que vous devez vous focaliser sur l’habitude que vous souhaitez changer, évaluer le signal qui la déclenche et comprendre le besoin qu’il produit. Comment vous sentez-vous après avoir accompli cette habitude ? Attachez-vous ensuite à changer votre routine.

Dans l’exemple ci-dessus, votre nouvelle routine pourrait être de vous lever de votre siège de bureau si ce que vous recherchez est la sensation de récompense, ou d’appeler quelques minutes un proche si ce dont vous avez réellement besoin est de vous sentir validé. Si vous prenez une friandise parce que vous avez réellement faim, réfléchissez à des encas plus sains. Si vous accomplissez cette nouvelle routine à l’heure à laquelle le signal ou déclencheur est activé, votre cerveau continuera d’enregistrer la sensation de récompense une fois celle-ci accomplie et remplacera l’ancienne routine.

L’astuce consiste à d’abord évaluer nos habitudes et à les analyser. Nous devons ensuite être aussi précis que possible dans la mise en place d’une nouvelle routine.

Vous comprenez maintenant pourquoi une résolution de Nouvel An de type « Je mangerai plus sain cette année » ou « Je perdrai cinq kilos cette année » ne peut pas nécessairement fonctionner : elle n’est tout simplement pas assez précise et concrète.

En revanche, si vous vous focalisez sur les petites habitudes quotidiennes qui vous empêchent de faire des choix alimentaires sains, si vous les analysez et comprenez ce qui les déclenche, vous aurez de bien meilleures chances de succès.

Inspiré de : The power of habit, par Charles Duhigg

Découvrez Vesela et plus de recettes santé, des conseils nutritionnels et de bonnes astuces pour un mode de vie holistique dans notre catégorie « Communauté ».