5 conseils pour déguster un verre de vin

L’œnologie étant une véritable science, apprécier un vin à sa juste valeur n’est pas toujours évident. Si vous n’êtes pas un expert, il existe tout de même quelques trucs et astuces pour le savourer. Voici donc 5 conseils qui vous permettront de goûter tous ses arômes.

Être dans des conditions idéales

Pour profiter pleinement de votre breuvage, certaines choses sont à éviter. Ainsi, ne vous brossez pas les dents juste avant de le boire, idem pour la cigarette et le café. De cette manière, vos sens seront pleinement en éveil, et vos papilles gustatives au meilleur de leur capacité pour savourer la bouteille qui vient d’être débouchée.

L’art de la bonne température

Bien souvent, on a tendance à placer le vin rouge sur la table de la cuisine, et à caler le blanc dans la porte du frigo, sans se poser trop de question : voilà une belle erreur si l’on veut déguster un vin dans des conditions optimales. Ainsi, les vins blancs liquoreux sont les seuls à devoir être bu à une température en-dessous de 10 degrés. Les vins blancs secs, eux, se consomment vers 12 degrés, tout comme les vins rouges fruités : trop froids, leurs arômes sont alors bloqués. Pour ce qui est des vins rouges charpentés, c’est-à-dire tanniques, ils peuvent être servis entre 14 et 16 degrés. En ce qui concerne les rouges qui ont plus de 10 ans, la température idéale se situe entre 16 et 18 degrés.

Ne pas ouvrir la bouteille au dernier moment

Si vous vous apprêtez à passer à table et que vous ne l’avez pas encore débouchée, il est un peu tard. Un vin jeune doit en effet être en contact avec l’air avant d’être consommé, de façon à ce que ses arômes puissent se développer. Afin de déterminer le temps durant lequel vous devez le laisser reposer avant de le servir, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre sommelier en magasin. Par contre, c’est tout l’inverse pour un vin plus vieux : celui-ci peut être servi immédiatement, puisque le passage dans le verre suffit à son oxygénation.

Le vin se goûte d’abord avec les yeux…

Avant de tremper vos lèvres dans votre verre, un peu de patience. Inclinez-le, en le tenant par le pied, et regardez d’abord la couleur de votre boisson. Pour un vin rouge, au plus ses bords sont violets, au plus il sera jeune. En revanche, s’ils sont orangés, cela signifie qu’il est plus vieux. La même observation peut se faire avec le vin blanc : si les bords sont clairs, cela signifie qu’il est jeune ; il sera plus vieux si sa couleur est ambrée.

… Et ensuite avec le nez

Après avoir observé votre verre, place au test de l’odorat. Les spécialistes sont capables de déterminer les arômes d’un vin, qui peuvent être multiples et parfois déroutants (cerise, orange confite, jasmin, cannelle, romarin, bois de santal, café, etc.). Prêtez-vous à l’exercice et laissez-vous guider par vos sens, vous risquez d’être surpris ! Dans un second temps, vous pouvez également faire tourner le vin dans votre verre : cela vous permettra de voir si son odeur évolue et si d’autres arômes s’en dégagent.

Vous n’êtes pas certain de choisir le bon vin ? Pour éviter les mauvaises surprises, adressez-vous à l’un de nos sommeliers en magasin : ceux-ci se feront un plaisir de vous renseigner et de vous aider pour vos accords mets-vins.